• Contre-Jour

     

     :-:-:-:-: Contre-Jour :-:-:-:-:

     

     

    Contre-Jour

     Contre-Jour

    Contre-Jour

     

    Contre-Jour

     A l’ombre de ton ombre,

    Paradis silencieux.

    Rêves en nombres

    Images en camaieux

    Une esquisse se dessine,

    Une forme en contre-jour,

    Apparaît une sanguine

    La couleur-Feu de l’Amour

     Contre-Jour

    Ciel de Fête rempli d’étoiles,

    En escalade jusqu’à vous,

    Penchée sur cette immense toile,

    Je peins et crée un amour fou.

    Et sertis dans la tendresse

    Deux cœurs purs comme un diamant

    Dans un écrin de délicatesse

    S’enflamment et brûlent éternellement.

     Contre-Jour

    Mais… ce n’est qu’une toile peinte,

    Inanimée, sans sentiments,

    Un souffle de toi, ton empreinte,

    La fera vivre passionément

     Contre-Jour

    Contre-Jour

     

     

     Et soudain...

    Contre-Jour